Partenaires

CNRS
CIRESC

EHESS Université des Antilles et de la Guyane
paris-diderot Univ-Poitiers
Tubman


Accueil du site >

SAHA Zacharie

Contact : sahazac@yahoo.fr

Noms et prénoms : SAHA Zacharie
Adresse électronique : sahazac@yahoo.fr et aasdeg@yahoo.fr
Intitulé de la thèse de Doctorat Ph D en histoire : « Gestion des conflits et culture de la paix en pays bamiléké dans l’Ouest Cameroun du 18e au début du 20e siècle »
Université de rattachement : Yaoundé I au CAMEROUN
Directeur de thèse : Pr Thierno Mouctar BAH
Date de première inscription : 1993-1994

Axes de recherche :
- Etude des conflits et des techniques de résolution de la paix en Afrique précoloniale
- Esclavages coutumiers africains et traite négrière transatlantique
- Cartographie coloniale et frontières nationales
- Histoire du Cameroun

Court résumé de la thèse :
On constate que malgré une organisation sociopolitique très élaborées, les Bamiléké n’ont jamais dépassé le cadre des chefferies, entités sociologiques à la taille démographique et territoriale modeste. Cette émiettement politique du pays bamiléké en une multitude de chefferies autonomes ou souveraines a été considéré à tort comme le résultat d’une culture de la violence, voire du bellicisme, qui n’aura été contrariée que par la "pacification" allemande survenue au début du 20e siècle. Certes, les sociétés bamiléké ont connu bel et bien de conflits violents mais ceux-ci ont plutôt permis de réaliser quel était le prix de la paix. En réalité, les sujets du Reich ont découvert en pays bamiléké une situation d’équilibre géopolitique vielle de plusieurs siècles. Les sources disponibles permettent en effet d’affirmer que cet émiettement est essentiellement le fruit d’une culture de la paix. Par les mécanismes persuasifs ou dissuasifs, la société bamiléké a pu refreiner et chercher d’exutoires efficaces aux ardeurs guerrières des plus ambitieux et des plus forts. A l’intérieur de chaque chefferie, un code de conduite inspiré de préceptes religieux et du bon sens a permis de préserver la paix et la sécurité. De la préventive des Conflit à la réconciliation des ex-belligérants, la vie et le respect de la vie ont été sacralisés et élevés au rang de valeurs suprêmes.
Mots-clés : Bamiléké, conflit, paix, prévention, gestion, résolution, réconciliation, rites, culture de la paix.

Publications :
Auteur de :
2001 : « De l’esclavage coutumier à la traite transatlantique dans la région de Dschang ; un aspect des circuits terrestres en amont du Golfe de Guinée », in Les cahiers des anneaux de la mémoire, n° 3, Nantes, UNESCO, pp. 109 – 144 ;
Co-auteur de :
2000 : Espace, pouvoir et conflit sur les Hautes Terres de l’Ouest Cameroun, (sous la direction de M. Kueté et A.-F. Dikoumé) Centre de recherche sur les hautes terres de l’Ouest (CEREHT) / Presse Universitaires de Yaoundé (PUY).
2005 : “Pioneer work of German cartographer, Max Moisel in Cameroon : An assessment of the colonial era mapping contribution’’, International Cartographic Conference, July 9-18 2005, at Coruña, Spain.