Partenaires

CNRS
CIRESC

EHESS Université des Antilles et de la Guyane
paris-diderot Univ-Poitiers
Tubman


Accueil du site >

Université d’été et d’hivernage 2009

Port-au-Prince (Haïti) du 13 au 20 décembre 2009

par Dominique Rogers - 18 juillet 2009

Esclavage en patrimoine : représenter l’histoire dans l’espace public

Appel à contributions

L’esclavage et la traite atlantique appartiennent à un passé révolu, la mémoire de ces expériences restent néanmoins très vivace dans les populations qui les ont subis, plus que d’ailleurs dans celles qui les ont pratiquées. Ici et ailleurs, quelles sont les traces laissées dans le paysage et les mentalités ? Quels sont, plus largement, les usages culturels, sociaux et politiques de l’esclavage depuis les abolitions ?

Dans l’histoire contemporaine des traites et des esclavages, Haïti est le premier pays où l’esclavage a été aboli à la suite d’un soulèvement d’esclaves, et qui a abouti à l’indépendance de la partie française de l’île de Saint-Domingue proclamée en 1804. Curieusement, si la mémoire historique haïtienne accorde une position privilégiée aux différentes formes de résistance que les esclaves ont opposé à l’esclavage, elle laisse en revanche une place relativement marginale de l’esclavage en tant que système de domination. Ce qui contribue à rendre difficilement pensable certaines de ses survivances (legs, héritages) dans les rapports sociaux post-esclavagistes.

Qu’en est-il des représentations de l’esclavage dans les autres sociétés où ce système a été appliqué ? Celles des anciennes puissances coloniales et esclavagistes sont-elles comparables à celles des anciennes colonies ? Qu’en est-il dans les sociétés post-esclavagistes (anciennes colonies ou non) où cohabitent anciens maîtres et anciens esclaves ? Y a-t-il lieu d’établir un lien entre les formes et modalités d’abolition et les représentations de l’esclavage dans les sociétés post-esclavagistes ? Comment la mémoire historique (à travers les manuels d’histoire, les fêtes commémoratives et autres) véhicule, façonne et entretient-elle cette expérience historique ? Quelle appropriation/restitution la société fait-elle dans ses diverses composantes et ses diverses formes d’expression (littéraire, artistique et autres) de l’esclavage ?

Pour tenter d’en rendre compte, l’université d’été se propose d’aborder les thèmes suivants :

L’esclavage dans les programmes et manuels scolaires

La mise en musée de l’esclavage et de la traite atlantique

Les lieux de mémoire de l’esclavage atlantique

L’esclavage et la traite dans la littérature et les arts : images et imaginaires autour de l’esclave, du marron et du maître

Modalités d’inscription

L’université d’été/d’hivernage organisée en Haïti par l’Institut Interdisciplinaire Virtuel des Hautes Études sur les Esclavages et les Traites est ouverte particulièrement aux spécialistes et aux praticiens de la muséographie, mais aussi à tous les enseignants du secondaire, du primaire, aux formateurs, aux chercheurs, enseignants-chercheurs et étudiants en Master et doctorat d’Afrique, d’Europe, d’Amérique du Nord et du Sud.

L’IVHEET prend en charge les frais de formation, de restauration et d’hébergement des participants retenus. L’inscription de chacun des candidats est néanmoins conditionnelle au versement d’une somme de $ 250.00 dollars US de participation aux frais pédagogiques notamment. Des bourses (couvrant les frais de transport ou dispensant des frais d’inscription) pourront être octroyées par les institutions partenaires.

La sélection des candidats se fera en fonction d’un dossier comportant :

Pour les étudiants

- un résumé du projet de recherche

- une lettre de recommandation du Directeur de recherche

Pour les spécialistes du patrimoine, les enseignants, les formateurs et inspecteurs de l’enseignement et les chercheurs :

- une lettre de motivation

- une attestation d’activité professionnelle

- un curriculum vitae

Tous les candidats sont invités à adresser leur dossier de candidature par voie électronique pour le 4 septembre 2009 au plus tard à :

Yves Michel Thomas ou John Picard Byron < jhon_picard.byron@ueh.edu.ht>

Les résultats de la sélection interviendront au plus tard le 21 septembre 2009.

Institut Virtuel des Études sur les Esclavages et les Traites

UNIVERSITÉ /INSTITUT D’HIVERNAGE

PORT-AU-PRINCE, 13-20 DECEMBRE 2009

FICHE D’INSCRIPTION

Données personnelles Mme Mlle Mr :………………………………..

Nom – Prénom : ……………………………………

Fonction : ………………………………. Institution : …………………………………………..

Adresse professionnelle :…………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………………….. Tél :…………………... Fax :……………………. E-mail :…………………………………… Pays : ………………………………………………..

Adresse personnelle :………………………………………………………………………………. ………………………………………………………………………………………………………….. Tél :…………………... Fax :……………………. E-mail :…………………………………… Pays………………………………..

Signature du candidat :

Renseignements pratiques Date d’arrivée à Port au Prince :

Régime alimentaire particulier : OUI NON

Si Oui, veuillez préciser :

Lettre d’invitation et visa nécessaires : OUI NON

Si Oui, veuillez nous donner les précisions utiles à l’établissement de la lettre d’invitation

Commentaires complémentaires et précisions utiles nécessitant des actions de la part des organisateurs :

II. ADRESSE DE FACTURATION

Vos frais d’inscription sont-ils pris en charge par un organisme ?

Oui Non

Nom et adresse complète de facturation :

Code postal : Ville : Pays :

Tél : Fax :

Signature et cachet :

Les chèques et autres documents financiers couvrant les frais d’inscription de l’université d’été/hivernage doivent être libellés comme suit :

à l’ordre du Rectorat de l’Université d’État d’Haïti

Programme de Maitrise Interdisciplinaire

en Sciences Sociales et Humaines (PMISSH)

Université d’Etat d’Haïti

5, Impasse Desdunes

Marcadieu, Bourdon

PORT-AU-PRINCE

HAITI

Pour toute correspondance par courriel :

Yves Michel Thomas myvitch@yahoo.fr et Jhon Picard Byron jhon_picard.byron@ueh.edu.ht