À propos de Chloé BEAUCAMP

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent Chloé BEAUCAMP a créé 69 entrées de blog.

Virtual workshop “Digital Humanities on Slavery”

The Bonn Center for Dependency and Slavery Studies hosts the Cluster of Excellence “Beyond Slavery and Freedom”, which aims to overcome the binary opposition of “slavery versus freedom”. We approach the phenomenon of slavery and other types of strong asymmetrical dependency from methodologically and theoretically distinct perspectives.
As part of the activities of the Bonn Center for Dependency and Slavery Studies (BCDSS) of the University of Bonn, in collaboration with the European research program SLAFNET and the Center for Research on Slavery and Indenture Studies (CRSI) of the University of Mauritius, we are organizing a workshop on digital humanities on slavery.
The objective is to make an overview of the databases, websites, digital archives and collections on slavery that have multiplied over the last two decades. The proliferation of digital creations raises challenges, in particular regarding dissemination, navigation and safeguarding of datasets.
It will also be an opportunity to present the various digital projects in progress and possibly to stimulate (institutional, technical and scientifical) collaborations.
Finally, we would like to draw up an inventory of the digital productions on slavery, which will be put online on the BCDSS website, the CRSI website, and the future SLAFNET website.

Organizers

  • Dr. Klara Boyer-Rossol, (CIRESC), BCDSS Fellow,
  • Jan Hörber, Event Coordinator

Le programme complet

Volker Lannnert/University of Bonn

Partager sur :

2021-06-28T15:17:52+02:00Catégories : VIE SCIENTIFIQUE|

Journée d’études « Interroger le “racisme d’État” : regards historiques et contemporains »

Trois sessions proposent d’ouvrir un dialogue sur le rôle de l’État dans la (re)production de discriminations raciales et racistes et d’approfondir la réflexion sur les problématiques soulevées dans un ouvrage paru en juin 2020, intitulé Du racisme d’État en France ? (éd. Les Bords de l’Eau, 2020) et co-écrit par F. Dhume, X. Dunezat, C. Gourdeau, A. Rabaud.
Les débats à propos des diverses expressions « racisme d’État », « racisme institutionnel », « racisme systémique », « politique de la race » ou encore « politique de racialisation » dans la France contemporaine mettent en jeu des rapports très clivés au fait raciste en général et à la manière de travailler sur le racisme. En effet, si l’invalidité scientifique de l’hypothèse dite racialiste – selon laquelle il existerait des « races » humaines au sens biologique – fait consensus, c’est la définition de la race en tant que fait social qui pose problème. Les débats sont également virulents quant à la pertinence académique de travailler avec la catégorie de race et sur certaines dimensions du racisme (intersectionnelles, transversales, institutionnelles, individuelles…), ce qui met en regard des approches polarisées du racisme. Les circulations entre sphères scientifiques et politiques étant nombreuses, le champ militant antiraciste est également divisé entre un « antiracisme officiel » et un antiracisme « politique et postcolonial ».
Nous examinerons, dans un premier temps, les différents modes de circulation de cette expression dans les arènes médiatique, académique et militante afin de comprendre les arguments, mais aussi les impensés du débat. Dans un deuxième temps, nous proposons de réinterroger certaines institutions au prisme de l’hypothèse d’un racisme d’État ‒ la police et les politiques migratoires, qui sont examinées dans le livre ‒ que nous compléterons par la justice et la santé. Enfin, nous reviendrons sur certains régimes historiques, ce qui nous permettra de réfléchir notamment sur la manière de qualifier l’État mais également sur les formes de (dis)continuité entre l’État colonial et les dispositifs institutionnels contemporains.

Programme

  • Vendredi 11 juin, 14h-16h : Les itinéraires d’une catégorie controversée
Introduction : Pauline Vermeren (philosophe, université de Paris)
Fabrice Dhume (sociologue, CRIsIS)
Pauline Picot (sociologue, université de Paris)
Zacharias Zoubir (philosophe, université Paris Nanterre, Sophiapol)
Discutante : Aude Rabaud (sociologue, université de Paris, Urmis)
  • Jeudi 17 juin, 14h-16h : L’hypothèse du « racisme d’État » à l’épreuve du terrain
Rachida Brahim (sociologue)
Jérémie Gauthier (sociologue, université de Strasbourg, Dynamiques Européennes)
Karine Parrot (droit, université de Cergy-Pontoise)
Discutant : Xavier Dunezat (sociologue, CRESPPA/Urmis)
  • Jeudi 24 juin, 14 h – 16h : Perspectives socio-historiques : continuités et discontinuités coloniales
Aurélia Michel (historienne, université de Paris, CESSMA)
Carole Reynaud-Paligot (historienne et sociologue, université Panthéon Sorbonne, Centre d’histoire du XIXe siècle)
Olivier Le Cour Grandmaison (politiste, université Evry-Val d’Essone)
Discutante : Camille Gourdeau (socio-anthropologue, Urmis)

Partager sur :

2021-06-10T15:27:39+02:00Catégories : VIE SCIENTIFIQUE|

The Legacy of Slavery, Transgenerational Trauma, and Collective Healing

Webinar

The UNESCO Slave Route Project and the Guerrand-Hermès Foundation for Peace (GHFP) Research Institute will launch a Research Report that presents the main approaches and practices for addressing the legacy of transatlantic slave trade and slavery. This Report is the result of a collaboration effort involving an international team of researchers and practitioners. It highlights the imperative of embarking on a collective journey of healing from transgenerational trauma.

Intervenants

  • Gabriela Ramos, UNESCO ADG Social and Human Sciences
  • Sharif Istvan Horthy, Chairman, GHFP Research Institute
  • Myriam Cottias, Historian, French National Centre for Scientific Research
  • Joy Degruy, African American author, academic, and public speaker
  • Paul E. Lovejoy FRSC, Distinguished Research Professor, Historian & Canada Research Chair
  • Achille Mbembe, Cameroonian philosopher, political theorist, and public intellectual
  • Walter Mignolo, Semiotician and William Hane Wannamaker Distinguished Professor of Romance Studies
  • Marcus Miller, African American musician and composer
  • Ray Lema, Congolese musician and composer

More informations here

https://events.unesco.org/event?id=4280739450&lang=1033

Partager sur :

2021-05-25T11:03:48+02:00Catégories : VIE SCIENTIFIQUE|

La Newsletter #6 est en ligne !

Publication de la base de données sur les réparations, de la cartographie sur les indemnités, parution de la revue Esclavages & post~esclavages / Slaveries & Post~Slaveries, d’un nouveau volume dans la collection “Esclavages”, et de nombreux articles dans les médias…

En ce mois des mémoires marqué par les 20 ans de la loi Taubira, le CIRESC revient sur les productions scientifiques récentes et a sélectionné différents focus sur la thématique de l’esclavage et des réparations.

Bonne lecture !

2021-05-20T17:14:27+02:00Catégories : VIE SCIENTIFIQUE|

Lire et narrer le post-esclavage

Couverture "Lire et narrer le post-esclavage"

Partager sur :

2021-05-07T17:17:25+02:00Catégories : REVUE|

Esclaves mais résistants

Dans le monde des annonces pour esclaves en fuite. Louisiane, Jamaïque, Caroline du Sud (1801-1815)

Un ouvrage de Jean-Pierre Le Glaunec

Ce livre a pour objet la culture de résistance des femmes et des hommes esclavisés à partir des petites annonces publiées dans les journaux de Louisiane, de Jamaïque et de Caroline du Sud durant la deuxième moitié de l’ère des Révolutions atlantiques. En quelques lignes, celles-ci annonçaient leurs fuites du cadre esclavagiste et révélaient leur volonté de ne pas être des victimes.

Puisant à l’histoire socioculturelle et aux études américaines, cet ouvrage propose de réévaluer un genre narratif – la petite annonce de fuite – et une forme de résistance – la fuite. Il répond à deux grandes questions : comment comprendre et évaluer ces milliers d’annonces qui faisaient état de l’absence, des ruses et des tactiques de personnes esclavisées mais choisissant la résistance ? Que signifiait pour elles l’acte de fuir ?

Jean-Pierre Le Glaunec est professeur au département d’histoire de l’université de Sherbrooke (Québec, Canada). Il est l’auteur de L’armée indigène. La défaite de Napoléon en Haïti (Montréal, Lux éditeur, 2014) et de l’essai Une arme blanche. La mort de George Floyd et les usages de l’histoire dans le discours néoconservateur (Montréal, Lux éditeur, 2020). Il est cofondateur et codirecteur du projet numérique « Le marronnage dans le monde atlantique : sources et trajectoires de vie ».

Retrouvez l’ouvrage sur le site de Karthala.

Illustration de couverture : « The Powerful Fist of the Proletariat » (31 x 24 cm), extrait de Lin Shi Khan (auteur) & Ralph Austin (illustrateur), Scottsboro: A Story in Linoleum Cuts, env. 1933. Avec l’aimable autorisation de la Wolfsonian-Florida International University, Miami, Floride (The Mitchell Wolfson, Jr. Collection, 83.2.2295). Photo : Lynton Gardiner

Partager sur :

2021-04-30T14:49:57+02:00Catégories : Collection Esclavages|

Journée d’études “États, empires, migrations”

Le Groupe de recherche sur les groupes coloniaux (GROC) organise deux journées d’études sur la thématique “États, empires, migrations” :

19-20 mai 2021, en distanciel

Ces journées ayant lieu en ligne, prière de vous inscrire au préalable en contactant je.groc.eem@gmail.com

Comité d’organisation

Vincent Bollenot (doctorant, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Aliénor Cadiot (doctorante, École des Hautes Études en Sciences Sociales)
David Leconte (doctorant, Université Le Havre-Normandie et École normale supérieure de Lyon)
Sara Legrandjacques (doctorante, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Baptiste Mollard (doctorant, Université Versailles-St Quentin en Yvelines)
Hugo Mulonnière (doctorant, Université Paris 10 Nanterre)

Retrouvez le programme complet ici

Le carnet Hypotheses du GROC

Illustration de couverture : Archives nationales d’Outre-mer, Compagnie Paquet, 1930, FR ANOM 0009Fi674.

Partager sur :

2021-04-30T13:52:20+02:00Catégories : VIE SCIENTIFIQUE|

Le Nouvel Obs : “Esclavage, une histoire française”

Hors série sur l’esclavage

sous la direction d’Eric Aeschimann et Doan Bui

À l’occasion des vingt ans de la loi Taubira, ce numéro spécial donne la parole aux historiens, qui nous décrivent la machinerie négrière ; aux descendants, qui doivent vivre avec ce passé ; et aux esclaves eux-mêmes, dont la voix a été si longtemps enfouie.

Commander le numéro en ligne

Partager sur :

2021-04-30T14:57:25+02:00Catégories : DANS LES MÉDIAS|

Global Labor Histories in the Francophone World

The editors of French Historical Studies seek articles for a special issue on labor in France and the francophone world in global perspective, to appear in 2024.

Since the turn of new millennium, a new global history of labor has emerged that focuses on the relationship between structures and practices of labor from at least medieval times to the present day. However, most French historians of labor continue to focus on the Hexagon and to underestimate wider European and global connections and comparisons. Similarly, specialists of slavery and post-slavery in the French colonies rarely extend their analyses to other empires or to labor history in France. This special issue seeks to bridge these gaps by inviting submissions relating labor in mainland France to labor in its colonies and/or other areas, from the early modern to the present day.

Potential themes that lend themselves to comparative or global approaches include:

  • Economic and social structures of labor and bondage
  • Labor structures and practices in imperial metropoles and colonies
  • Gender, race and age profiles in labor structures and practices
  • Labor protest and revolt
  • Worker migration and mobility

Queries about submission and other matters should be addressed to the guest editors, Alessandro Stanziani (alessandro.stanziani@ehess.fr) and Gwyn Campbell (gwyn.campbell@mcgill.ca)

To submit an article, visit www.editorialmanager.com/fhs/default.aspx. After registering, follow the submission instructions under “Instructions for Authors” on the website. Articles may be either in English or in French but must in either case conform to French Historical Studies style and must be accompanied by 150-word abstracts in both French and English. Manuscripts may be between 8,000 words and 12,000 words. For illustrations, stills, or film clips, authors must obtain written permission for both print and online publication from the relevant persons or institutions.

Deadline for submission of papers to FHS is August 20, 2022.

[Appel à contributions] Histoires croisées du travail dans le monde francophone

Les éditrices de French Historical Studies lancent un appel à articles pour un numéro spécial de la revue sur le travail en France et dans le monde francophone à la lumière de l’histoire globale, à paraître en 2024.

Depuis le tournant du nouveau millénaire, l’histoire globale du travail a donné vie à une énorme quantité de travaux reliant les formes et les pratiques du travail de régions différentes, depuis le Moyen-Âge et jusqu’à nos jours. Cependant, dans les mondes francophones, cette tendance est encore incertaine ; les historiens du travail en France se limitent le plus souvent à l’Hexagone et ignorent les connexions et les comparaisons avec d’autres régions d’Europe et du monde. Pour leur part, les spécialistes de l’esclavage et du post-esclavage dans les colonies françaises difficilement relient leurs investigations aux dynamiques dans d’autres Empires ou même à l’évolution du travail en France. Cet appel vise à dépasser ces barrières et invite des soumissions reliant le travail en France à celui d’autres pays et/ou de ses colonies. La période couverte s’étale de l’époque moderne jusqu’à nos jours.

Thématiques envisagées (liste non exclusive), toutes dans une perspective  d’histoire connectée, globale ou comparée :

  • Les structures économiques et sociales du travail et de la coercition
  • Structures et pratiques du travail dans les métropoles impériales et dans les colonies
  • Le genre dans les structures et les pratiques du travail
  • La race dans les structures et les pratiques du travail
  • L’âge dans les structures et les pratiques du travail
  • La résistance au travail
  • Migrations et mobilité

Toute question est à adresser à nos deux directeurs du numéro spécial : Alessandro Stanziani (alessandro.stanziani@ehess.fr) et Gwyn Campbell (gwyn.campbell@mcgill.ca).

Pour soumettre un article, veuillez consulter  www.editorialmanager.com/fhs/default.aspx. Après vous être enregistré(e), suivez les instructions de la section « Instructions for Authors ». Les articles peuvent être soumis en anglais ou en français, mais, dans les deux cas, ils doivent être conformes au style de FHS, et doivent être accompagnés d’un résumé ou abstract de 150 mots, dans les deux langues. Les manuscrits doivent comporter entre 8000 et 12000 mots. Concernant les illustrations, prises de vue, ou extraits de film, les auteurs doivent obtenir la permission écrite de les publier sous forme papier et digitale de la part des personnes dépositaires des droits sur ces images ou extraits audiovisuels, ou de la part des responsables des institutions d’où les images sont originaires.

La date limite pour soumettre les articles est fixée au 20 août 2022.

Partager sur :

2021-04-19T16:23:17+02:00Catégories : APPEL À COPIE|

Dossier thématique “Black Lives Matter : un mouvement transnational”

La revue Esclavages & post-esclavages / Slaveries & Post-Slaveries lance un appel à copie en vue de son cinquième numéro consacré au thème « Black Lives Matter : un mouvement transnational ».

Éditeurs scientifiques

  • Audrey Célestine (maîtresse de conférence, université de Lille)

  • Nicolas Martin-Breteau (maître de conférence, université de Lille)

  • Charlotte Recoquillon (chercheuse rattachée à l’Institut français de géopolitique, université Paris 8

Modalités de soumission

Les résumés d’articles sont attendus pour le 1er juillet. Les articles sont attendus quant à eux pour le 1er octobre. Les éléments sont à envoyer à ciresc.redaction@cnrs.fr.

Crédit image : “Ann and Tlale find voice”, Venus Hottentot vs. Modernity. © Lebogang Mashile. Produced by The Centre for the Less Good Idea. Photo © Stella Olivier.

Partager sur :

2021-04-19T16:32:56+02:00Catégories : APPEL À COPIE|
Aller en haut