Indemniser l’esclavage en 1848 ?

Débats dans l’Empire français du XIXe siècle

Un ouvrage de Jessica Balguy

Le 27 avril 1848, alors que la France abolit l’esclavage pour la seconde fois, le gouvernement accorde dans le même temps une indemnité aux colons « dépossédés » de leurs esclaves. Ils reçoivent, par la loi du 30 avril 1849 et son décret d’application du 24 novembre 1849, 126 millions de francs, en versement direct et en rentes.
La France traverse alors une crise économique et cette indemnité représente 7 % des dépenses publiques. Les législateurs prennent pourtant la décision de la verser : c’est la condition que les anciens propriétaires d’esclaves posent à l’Émancipation générale. Tout en abolissant l’esclavage, la France ne veut ni perdre ses possessions ni supprimer l’ordre colonial.
Cet ouvrage reproduit les discussions qui ont conduit à l’élaboration de cette loi. S’y trouvent les plaidoyers des planteurs, les positions de personnalités telles que Cyrille Bissette ou Victor Schoelcher, les échanges au sein de la commission instituée pour en préparer le règlement et les délibérations parlementaires qui ont suivi. Ces textes permettent de saisir les enjeux de cette indemnisation dont les conséquences sont dénoncées aujourd’hui.

Jessica Balguy est doctorante à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) au sein du Centre international de recherches sur les esclavages & les post-esclavages (CIRESC). Elle est membre de l’ANR REPAIRS « Réparations, compensations et indemnités au titre de l’esclavage (Europe-Amériques-Afrique) (XIXe-XXIe siècles) ». Ses travaux portent principalement sur les libres de couleur de la Martinique, bénéficiaires de l’indemnité coloniale de 1849.

Illustration de couverture : « Their Spirits gone before them », Laura Facey. Photo © Damian Griffiths.

Retrouvez l’ouvrage sur le site de Karthala.

Indemniser l'esclavage en 1848 ?
  • Collection “Esclavages Documents” (n° 3), publiée avec les éditions Karthala

  • Paru en octobre 2020

  • ISBN : 978-2-8111-2803-6

  • 320 pages, 20 €

Partager sur :

2020-10-20T16:56:17+02:00Catégories : Collection Esclavages Documents|

Les Marrons de la mer

Évasions d’esclaves de la Martinique vers les îles de la Caraïbe (1833-1848)

Un ouvrage de Georges B. Mauvois, publié à titre posthume, avec une préface de Richard Château-Degat

La mer entourant les colonies insulaires de la Caraïbe n’a jamais été une barrière et encore moins un obstacle insurmontable, mais au contraire une véritable voie vers les autres colonies. En 1833, alors que la France maintient l’esclavage, l’Angleterre l’abolit et cette décision qui ouvre l’ère des abolitions européennes ultérieures provoque des évasions d’esclaves à partir des colonies françaises de la Guadeloupe et de la Martinique.

Georges Bernard Mauvois (1949-2011), dans cet ouvrage qu’il n’a pas eu le temps de parfaire avant sa disparition, traite de cette question peu documentée par la recherche historique. Patiemment, il a traqué les traces archivistiques qui permettent de retrouver ces figures d’esclaves de la Martinique qui risquèrent leur vie pour rejoindre les colonies anglaises de Sainte-Lucie ou de la Dominique. Bravant les interdictions, les menaces et surmontant leurs peurs, ces hommes et ces femmes ont rejoint, par la mer, ces terres étrangères qui étaient, pour eux, promesse de liberté.

Cette étude, bien qu’inachevée, est un document pour l’histoire car elle jette les bases pour de nouvelles recherches à venir. Sa publication est aussi un hommage à un historien et érudit dont les travaux originaux ont toujours cherché à reconstruire un sujet esclave ou affranchi agissant pour établir ou défendre sa liberté. Honneur et respect.

Georges B. Mauvois est l’auteur de nombreux travaux sur la Martinique et la Caraïbe dont Louis des Étages (1873-1925). Itinéraire d’un homme politique martiniquais (Karthala, 1990) et Un complot d’esclaves. Martinique (Éditions les pluriels de psyché, 1998). Il a été membre de l’Atelier d’écriture et de recherches historiques sur la Caraïbe qui a publié une Histoire et Civilisation de la Caraïbe (Guadeloupe, Martinique, Petites Antilles)  ; Tome 1 : Le temps des Genèses des origines à 1685 (Karthala 2015, [2004]) ; Tome 2 : Le temps des matrices : économie et cadre sociaux du long XVIIIe siècle (Karthala, 2012) ; Tome 3 : Le temps des Matrices : Dynamiques sociales, politiques et culturelles (Karthala, à paraître).

Acheter l’ouvrage sur le site de Karthala

Couverture "Les Marrons de la mer"

Partager sur :

2021-03-25T11:48:41+01:00Catégories : Collection Esclavages Documents|

Voix d’esclaves

Antilles, Guyane et Louisiane françaises, XVIIIe-XIXe siècles

Un ouvrage sous la direction de Dominique Rogers

Cet ouvrage invite à entendre la voix des esclaves des Antilles, de la Guyane et de la Louisiane françaises, qui, longtemps, ont été considérés comme des « sans voix ». Des documents extraits de sources judiciaires et infra-judiciaires, impliquant directement des esclaves ou exceptionnellement des témoins non-esclaves des XVIIIe et XIXe siècles, donnent à découvrir leur histoire dans toute sa complexité.

En permettant l’accès directement au document, par une transcription rigoureuse quoique modernisée, tout en accompagnant le lecteur par des introductions et des compléments bibliographiques, cette anthologie est une première en langue française, en particulier pour le XVIIIe siècle.

Le résultat est impressionnant. Il nous révèle des hommes et des femmes, africains ou créoles, noirs ou métis, citadins ou ruraux, exprimant leurs peurs, leurs humiliations, mais aussi leur « agency », leur capacité à agir, dans un univers trop souvent hostile en continuant à vivre, par l’insolence, l’humour, les relations de sociabilité, la négociation ou la fuite.

L’ouvrage est né de la collaboration d’une quinzaine de chercheurs, coordonnés par Dominique Rogers, maître de conférences à l’université des Antilles et de la Guyane, membre du laboratoire AIHP-Géode et du CIRESC. Historienne, elle travaille sur les sociétés esclavagistes du monde atlantique et particulièrement de la Caraïbe.

Acheter l’ouvrage sur le site de Karthala

Couverture "Voix desclaves"
  • Collection “Esclavages Documents” (n° 1), publiée avec les éditions Karthala

  • Paru en octobre 2015

  • ISBN : 978-2-8111-1405-3

  • 192 pages, 22 €

Partager sur :

2020-10-20T16:35:38+02:00Catégories : Collection Esclavages Documents|
Aller en haut