La revue sur France Culture !

Ann Masina

“Il faut nourrir le peuple !” À l’occasion du deuxième épisode de cette série que déroule « Le Cours de l’histoire », Anaïs Kien présente la revue Esclavages & Post~esclavages / Slaveries & Post~Slaveries.
Retour sur le sommaire du premier numéro « Citoyenneté & contre-citoyenneté » et, plus largement, sur la ligne éditoriale de la revue.

Émission

« Le Cours de l’histoire »

Intervenante

Anaïs Kien

2020-07-10T22:10:30+02:00Catégories : DANS LES MÉDIAS|

“La coupe afro : une simple histoire de cheveux ?”

Jim Kelly dans « Opération Dragon » (1973)

Un article d’Ary Gordien paru dans « La vie des idées »

Les chevelures des personnes afro-descendantes soulèvent les polémiques. Pour l’anthropologue Ary Gordien, la stigmatisation des cheveux crépus tire son origine de la période coloniale et esclavagiste, mais plus récemment aussi de leur association avec le radicalisme politique et culturel.

2020-07-10T22:03:18+02:00Catégories : DANS LES MÉDIAS|

Sur RFI : “Pourquoi raconter des histoires de l’esclavage ?”

Affiche de l'exposition «Tromelin, l'île des esclaves oubliés» au Musée de l'Homme à Paris, jusquau 3 juin 2019. © S.Savoia, Collection Aire Libre, Dupuis & JF Rebeyrotte

Pourquoi raconter des histoires de l’esclavage ? À partir de quelles traces, souvent occultées effacées ? Comment réinscrire, dans notre histoire, les trajectoires individuelles de tous ceux qui ont subi et subissent encore l’esclavage ?

À l’occasion de la Journée de commémoration de l’esclavage en France, le 10 mai, entretiens avec :

  • Max Guérout et Thomas Romon, archéologues sur l’île de Tromelin,
  • Anne-Laure Dijoux, archéologue et docteur en archéologie sur l’île de La Réunion,
  • Henriette Yague, doctorante sénégalaise au sein de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar
  • et les historiens Myriam Cottias et Antonio de Almeida Mendes, chercheurs au sein du Centre international de recherches sur les esclavages et post-esclavages (CIRESC).
2020-07-10T22:03:02+02:00Catégories : DANS LES MÉDIAS|

Hebe Mattos sur Radio France International (Brésil)

“Brasil e França trabalharam pelo silenciamento da memória escravista”, diz historiadora.

« Le Brésil et la France ont œuvré pour faire taire la mémoire des esclaves », déclare Hebe Mattos.

Hebe prépare actuellement un ouvrage à paraître dans la collection « Esclavages », intitulé Les Couleurs du Silence. Esclavage et liberté dans le Brésil du XIXe siècle.

  • L’article complet ici

2020-07-10T22:01:22+02:00Catégories : DANS LES MÉDIAS|
Go to Top