Perspectives historiques et contemporaines

Un ouvrage publié sous la direction de Myriam Cottias, Elisabeth Cunin & Antόnio de Almeida Mendes

À la croisée d’éléments politiques (comme le débat sur la colonisation et la décolonisation) et de demandes sociales autour des questions coloniales et la mémoire de l’esclavage, en 2006, pour la première fois depuis plus de vingt ans, un débat universitaire et citoyen s’est engagé dans l’espace francophone, animé par le Centre International de Recherches sur les Esclavages. Placer l’histoire de l’esclavage au centre des discussions sur la mémoire, sur les différentes constructions étatiques et nationales ; déconstruire les généalogies multiples et complexes entre esclavage, représentations et identités diasporiques ; construire ces différents champs comme lieux scientifiques hors de toutes connotations morales de “repentance”, voilà les principaux positionnements des chercheurs qui présentent ici leurs travaux.

Myriam Cottias, directrice de recherche au CNRS (CRPLC, Université des Antilles et de la Guyane), historienne du fait colonial. Elle dirige le Centre international de recherches sur les esclavages (GDRI du CNRS).

Élisabeth Cunin, chargée de recherche à l’IRD, sociologue, travaille sur les dynamiques ethniques et raciales en Amérique latine (Colombie, Mexique, Belize).

António de Almeida Mendes, maître de conférences à l’université de Nantes, historien spécialiste de l’histoire des traites et de l’esclavage ibériques.

Acheter l’ouvrage sur le site de Karthala

Couverture "Les traites et les esclavages"